L’avenir de l’hôtellerie passera par la voiture autonome

L’avenir de l’hôtellerie passera par la voiture autonome

Ca faisait un moment que je n’avais pas écrit un petit article stratégique (à mon humble niveau, hein !). Je vais m’adonner ici à voir comment le métier d’hôtelier peut/va évoluer. On est bien d’accord que la prospective est dangereuse et que personne n’est en mesure de prédire l’avenir. Mais en se basant sur des tendances solides et des faits tangibles, on peut, avec du bon sens et de la logique, essayer de voir les influences sur notre secteur. Cet article fait suite au témoignage de cet hôtelier qui a installé des bornes Tesla sur son parking.

La civilisation du tout automatique

On entre dans l’ère de la civilisation automatique. Tout ce qui est automatisable va l’être. Notamment grâce à la puissance informatique, aux datas et aux algorithmes.
Je garde pour un prochain article les influences des algorithmes (pour pas dire intelligence artificielle) sur le secteur touristique.

Les voitures autonomes

Les progrès technologiques sont principalement axés sur la voiture et les moyens de déplacement. Du moins leur communication et/ou intérêt par le grand publique. Il faut dire que le transport et l’un des plus gros secteurs économiques mondiaux. La voiture est aussi synonyme de liberté et d’indépendance, c’est l’outil parfait pour le voyageur puisqu’il est en situation de mobilité.
Je ne vais pas entrer sur les 5 niveaux d’autonomie des voitures et ce que cela implique. Mais il est clair que d’ici une dizaine d’années nous aurons des voitures totalement autonomes et ça va changer beaucoup de chose. Ça va changer la mobilité, les déplacements, les infrastructures, les villes (qui sont organisées en fonction des voitures, par rues, avenues, boulevards), les comportements et habitudes.
La voiture autonome est un rêve de gosse (enfin pour moi qui suis née dans les années 70) qui va devenir réalité.

Hôtelier, attention !

Aujourd’hui, lorsque je dois intervenir loin de mon domicile, j’arrive généralement la veille pour être frais et dispo le matin. Je dors donc dans un hôtel à destination.
Demain, grâce à la voiture autonome, je vais peut-être partir le soir, tard, après le diner et la soirée familiale de mon domicile. Je dormirais dans une voiture autonome pour arriver frais et dispo le matin. Ce qui est important, pour moi, est de gagner du temps de vie personnelle, familiale, émotionnel (mais chacun fait ce qui veut du temps gagné).
Il y a donc une menace pour l’hôtellerie, de perdre des parts de marché face à un nouvel entrant, qui ne se nomme pas AirBnb, mais qui se nomme voiture autonome. On image que Uber va se positionner, mais que les grands groupes hôteliers aussi. On peut imaginer dormir dans une voiture Ibis, Pulmann voire Raffles pour les plus fortunés. De multiples acteurs, disruptant (Airbnb, Uber, Tesla, etc.) ou non se positionneront, que peut faire la petite hôtellerie indépendante ?
Les voitures seront plus ou moins confortables, en fonction de leur gamme et iront du simple lit à la chambre « luxe » qui s’apparentera plus à un camping-car autonome qu’une simple voiture.
Il y a clairement une menace, mais ces mêmes progrès technologiques feront peut-être qu’on se déplacera beaucoup moins..

Mais il y a une opportunité

Comme à chaque fois, la situation n’est pas que négative. Il y a des nouveaux métiers qui s’inventent.
Tous ces véhicules autonomes devront être entretenus, ces chambres roulantes devront être faites à blanc, voire en recouche. Il faudra recharger les véhicules (ils seront probablement électrique).
Les voyageurs auront besoin de prendre une douche, de se relaxer, il y a tant de choses à mettre en place.
Je vois bien le concept de hub de « véhicules couchettes autonomes », qui offrirait de la maintenance, du nettoyage, mais aussi des services aux voyageurs : douche, coiffeur, spa, bureau, manger/boire (on peut inclure tous les besoins de la pyramide de Maslow ici) etc.
Pour maitriser le parcours client, il y a de fortes chances pour que les opérateurs mettent en place ces hub VCA, après tout Tesla met en place ses bornes de recharge. Mais il y a certainement un rôle à jouer par l’hôtellerie actuelle. Après tout elle possède les compétences et le savoir-faire dans l’accueil, le nettoyage, le territoire et l’expérience client.

Conclusion

Préparez-vous, peut-être, à devenir des hub à véhicules couchettes autonomes, ça pourra compenser la perte d’activité liée à ces mêmes VCA… et il y a tant d’autres métiers/fonctions à inventer. L’avenir de l’hôtellerie passera peut-être par la voiture autonome.

Vous en pensez quoi ?
Je suis en pleine science-fiction ?
Commentez, participez, partagez …

 

Thomas YUNG
(avec Eastwood dans les oreilles)

Source illustrations:
https://www.caradisiac.com/la-voiture-autonome-pour-maintenant-ou-pour-bien-plus-tard-107782.htm
https://www.automobile-propre.com/breves/quand-le-tesla-semi-se-transforme-en-camping-car/
http://www.thepostalhub.com/blog/dpd-renault-autonomous-last-mile-ez-pro

2 Comments

  1. 21 octobre 2019 at 16 h 14 min

    Très bon article!
    En prolongeant la réflexion. On pourrait même télécharger des itinéraires spécifiques liés à des thématiques/centres d'intérêt: ex: la route des vins pour s'approvisionner en route. Avec une voiture autonome, moins de risques en dégustation!

    Reply »
    1. 22 octobre 2019 at 9 h 17 min

      Merci Patrick, oui on peut imaginer plein de supers chouettes trucs à créer, inventer, mettre en place ....

      Reply »

Leave a Comment

We would be glad to get your feedback. Take a moment to comment and tell us what you think.



Recevez ma newsletter, gratuitement, une fois par mois

x