Le #VEM7 de Madame Artiref.

Le #VEM7 de Madame Artiref.

En route pour St Raphaël pour deux jours de soleil, et oui ça fait du bien aussi et deux jours de marche active et d’infos tous azimuts.

d-day-vem7
Ancienne hôtelière, femme de consultant, je suis loin d’atteindre son niveau d’expertise.
J’ai suivi ce VEM7 comme un hébergeur en suivant tous les ateliers, je me suis promenée chez les exposants et j’ai apprécié l’ambiance et la chaleur humaine de ce salon.


Après une bonne nuit de sommeil à l’hôtel La Marina et un bon petit-déjeuner de plus d’une heure car c’est aussi l’occasion de croiser tous les consultants de France et de Navarre en route pour VEM7 à 100mètres :)
L’équipe organisatrice, Cap Esterel, de Regis Courvoisier est à l’accueil avec bonne humeur et sourire. Pour la touche féminine un petit papillon rose pour les filles et un beau tour de cou de la même couleur on est dans le bain.

accueil-vem7

L’entrée se fait au cœur des exposants avec le super bar où le café coule à flot ainsi que les petites douceurs tout au long de la journée. Tout le monde doit rester éveillé ce n’est que le début.
En ce jeudi matin pas encore d’ateliers j’ai le temps de flâner sur le salon des exposants. On croise des connaissances, des habitués, des nouveautés. Il y en a pour tous les goûts mais clairement tout ne me parle pas. Sont présents tous les acteurs de la E-réputation : Customer Alliance, Vinivi, Guest App et un petit nouveau avec son raton laveur FairGuest pour la réputation des destinations. On ne peut plus y échapper il faut s’y mettre.
Les grands distributeurs sont là aussi Booking, Expedia avec des « beaux cadeaux » (gourdes, sacs, stylos…)
On peut soigner son référencement avec JVweb, son yield management avec Xperteo, son internet de séjour avec LongeUp et bien d’autres.
Il est déjà 12.00 et sachez qu’à St Raphaël vu le monde au salon il vaut mieux s’y prendre de bonne heure, direction une pizzeria au bord de l’eau avec un service impeccable et un délice en bouche.

Bon après un petit café place à l’atelier E3 : Comment vendre mon établissement en jouant sur l’ambiance et l’émotion numérique.

E3-vem7-emot°-numerique

Ça va décoiffer car Véronique Vidal ne vous laissera pas vous endormir et François Houste sait vous éveiller avec des exemples top.
Une heure de présentation et d’échanges c’est suffisant, il y beaucoup à retenir.
Il est clair que si on s’obstine à faire de l’hébergement à papa c’est fini.
Il va falloir apprendre à sortir de sa zone de confort et surtout à avoir une vision à moyen et long terme de ce que l’on souhaite faire.
Le web est un magnifique outil mais il faut humaniser son établissement: partager, donner envie, se réinventer pour sortir du lot.
On ressort de l’atelier boosté avec des idées concrètes et surtout des trucs à ne pas faire, fini le lit et les tables de chevet :)
On se dépêche de faire une pause, ici il y a plein de filles car il y a beaucoup d’institutionnelles alors comme on dit il y a la queue.
Vous allez me dire je suis sexiste, bah malheureusement, il y a d’un côté les consultants, les techniciens majoritairement masculins et de l’autre les représentants et les acteurs du tourisme institutionnel composés de filles essentiellement. Au moins dans l’hébergement c’est un peu plus mixte.

Place aux filles dans l’atelier E10 : nouveaux modèles de revenue management à la sauce participative.

E10-vem7-managment-participatif
Bon là j’ai un peu plus de mal car le sujet n’est pas très sexy malgré la pêche d’Alice Couvin d’Xperteo.
Vanessa Brehmer Rivière D’Openmytrip a des slides très pertinentes mais il est un peu difficile de se projeter pour soi.
Ça donne envie si l’on peut de confier toutes ces possibilités à des pros mais en même temps qui ne tente rien n’a rien, il n’y a pas grands risques à faire ses expériences soi-même.
Il est certain que chaque hébergeur est un cas particulier, il n’y a pas de recette miracle à part ne pas aller sur Facebook pour vendre.
Après direction l’auditorium pour le grand témoin, cette année c’est Franck Gervais, directeur général de Voyages-sncf.com qui va nous faire vibrer !!!
Bon on n’y échappera pas un peu de politique locale et d’institutionnels mais l’ambiance est bonne et les discours positifs.

grand-temoin-#VEM-voyage-sncf
Il nous ferait presque peur avec tout ce qu’ils savent sur les voyageurs mais c’est sûr il a des idées et des envies de collaboratifs entre voyageurs.
On obéit à Claude Bannwarth, le chef de gare et animateur de cette conférence pour le selfie de son voisin, pour moi c’est Rodolphe Bégard de Wombee.

mister-wombee-vem7
Après cette conférence place aux questions de Vivian Vidal, de Ludovic Dublanchet, d’Eric Doré CRT Riviera, de Thomas Yung, personnes ne le pousse dans ses retranchements il répond ce qu’il veut comme il veut.
Bon, place à la grande soirée « Fun &Business » après un apéro traditionnel à l’hôtel.

couche-soleil-vem7

Direction la salle Félix Martin près du Casino au cœur de St Raphaël, apéritif vigneron et danse avec Live DJ by Only Lyon & WeLikeTravel ;))
Il ne faut pas se leurrer les salons c’est aussi fait pour faire la fête voir du monde, s’amuser et à l’occasion faire aussi un peu de business.
Bon j’avoue je l’ai joué petite joueuse le lendemain une journée d’ateliers au programme alors dodo à minuit.
Encore un réveil sous le soleil y a pas à dire ça fait du bien et ça donne le sourire.

On commence dès 9h00 et comment dire ils dorment encore, le réveil est difficile après la fête mais la salle se remplit doucement pour l’atelier E13 : Moi prestataire, expert et ambassadeur de ma destination avec Arnaud Maes, Jérémie Daum et Jean Grolleau.

E13-vem7-ambassadeur-destination

Là si on ne comprend pas que le travail avec les locaux (office de Tourisme, producteurs, artisans…)  et avec ses clients est essentiel on n’a rien compris. Je ne suis pas prête d’oublier Gundmundur.

L’expérience terrain d’un hôtelier est primordiale pour permettre à chacun de s’imaginer dans le contexte.
Un petit coup de caféine et on repart pour l’auditorium et l’atelier E18 : Optimiser la relation client avec l’outil numérique avec Gilles Granger, Thomas Mathieu, Rodolphe Bégard.

E18-vem7-relation-client
Bon là si on n’a pas compris qu’il faut soigner sa e-réputation et récolter soi-même ses avis c’est pas la peine. Il faut aussi gérer le client avant, pendant et après le séjour pour espérer garder le contrôle et surtout toujours mieux le connaitre pour répondre à ses besoins.
Les messages sont clairs net et précis, merci Gilles il n’y a plus K.
J’en ai plein la tête, j’ai faim, je veux voir le soleil alors déjeuner en terrasse, tartare frites, c’est rapide et efficace. Toujours un service top y a pas à dire ils savent recevoir à St Raphaël.

pause-déjeuner-soleil-st-rapahael-vem7

On y retourne pour l’atelier E23 : comment garder le contrôle de son établissement sur le web avec Zoé Granier, Mathieu Pollet et Claude Benard.

E23-vem7-garder-controle-sur-web

Il y a un peu de travail mais aujourd’hui il y a des outils technologiques, à vrai dire c’est le choix qui est le plus délicat. Il faut maitriser son image, la contrôler et mettre en place des procédures pour y arriver. C’est un peu fastidieux mais c’est par le contrôle que l’on reprend le contrôle.
Si on est trop largué il faut au moins se faire accompagner pour choisir les outils qui se multiplient sur le marché.
Pause-café ou jus de fruit tout est possible à VEM7 avec petits gâteaux ;)

Et on y retourne pour la dernière, la journée est un peu longue mais on en veut avec l’atelier E30 : Hébergeurs : nouveau paysage commercial, nouveau positionnement avec Mathieu Vadot, François Houste et Claude Benard.

E30-vem7-nouveau-paysage-co

Le paysage est clair et sombre, les géants sont partout, on a repris un peu d’air avec la loi Macron mais pas de miracles non plus.
D’autres opportunités arrivent avec des chambres d’hôtels sur AirBnB mais attention on peut tout essayer mais il faut se poser un peu pour faire des choix stratégiques.
Les hébergeurs ont encore des cartes à jouer, il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier et surtout sortir de sa zone de confort, innover, donner de l’émotion, se démarquer. On ne vend plus un lit mais une expérience de voyage, il faut savoir se vendre et utiliser tous les canaux possibles.

C’est déjà fini, snif, Vem7 c’est de l’émotion, de la chaleur humaine et du contenu de qualité.
On en ressort forcément avec des idées ou au moins des pistes voir un bon carnet d’adresses de professionnels car oui le salon c’est aussi l’occasion de rencontrer de voir des gens en vrai, de voir des démos, des nouvelles solutions logicielles et de nouvelles idées.
Vivement l’année prochaine :))

Leave a Comment

We would be glad to get your feedback. Take a moment to comment and tell us what you think.



Recevez ma newsletter, gratuitement, une fois par mois

x