Bien choisir ses mots-clès dans l’hôtellerie

le premier set de mot clefs sera trouvé spontanément, en géolocalisant votre activité

– hotel + nom de la ville: exemple « hotel paris »- hotel + nom de la région: exemple « hotel ile de france »)
– hotel + nom du monument le plus proche: exemple « hotel opera » ou « hotel capitole »
– hotel + nom attraction la plus proche: exemple « hotel disneyland »
– hotel + nom entreprise la plus proche: exemple « hotel pzifer »

la recherche d’établissements hôteliers est géolocalisée, on recherche un « hotel a paris » ou « auberge en bourgogne », on cherche rarement « hôtel avec piscine » (tout seul), il est donc naturel que les premiers mots-clefs vous venant à l’esprit soient géolocalisés.

 
Vous pouvez ensuite décrire votre cible et/ou votre clientèle, toujours en géolocalisant votre établissement

– « hotel d’affaires paris »
– « hotel famille dordogne »
– « hotel tourisme cote azur »
– « hotel chic bretagne »
– « restaurant groupe metz »

Attention lorsque vous manipulez une segmentation clientèle, les termes ayant attraits au sexe (gay, gay friendly), à la religion (la question se pose pour les hôtels de Lourdes), ou autres particularités (les obèses, les grands, etc..) sont a manipuler avec beaucoup de précautions.

Enfin vous pouvez vous inspirer de votre infrastructure, de votre produit, toujours en y mettant de la géolocalisation

– « hotel spa honfleur »
– « hotel Corrèze tennis »
– « restaurant bateau brest »
– « hotel avec wifi bordeaux »
– « hotel de charme aix en provence »
– « palace cannes »
– « discount hotel roissy »

En ayant travaillé une demi heure sur ce dossier, vous avez déjà récolté pas mal de mots-clefs, normalement ces mots-clefs couvrent un grand champs marketing (prix, produit, lieu, cible, …).

Mais comme un seul homme ne pense rarement a tout, il va falloir vérifier, confirmer ces mots-clefs par des tiers….

Inspirez-vous des autres 

demandez a votre personnel, collègues ce qu’ils utiliseraient pour trouver un hôtel comme le votre
demandez à vos clients a quels mots-clefs ils vous ont trouvé (je le faisais, ca passe très bien)
regardez les statistiques de votre site web pour savoir quels mots-clefs ont utilisé vos visiteurs, si vous n’avez pas cette information, changez immédiatement de fournisseur de statistiques.
tapez vos mots-clefs dans google et regardez ce qui apparaît, vous trouverez certainement des termes auxquels vous n’avez pas pensé (surtout en bas de page, google vous suggère des termes proches a votre recherche, ce sont les related searches))
utilisez les bases de données de mots-clefs, comme wordtracker.com ou keyworddiscovery.com
utilisez google suggest… lorsque vous tapez vos mots dans la zone de recherche de google, il va vous proposer automatiquement, des termes en rapport avec votre recherche, avant même d’avoir fait une recherche…. google vous propose ce que les internautes recherchent le plus en relation avec vos mots-clefs (là ca commence a devenir intéressant). C’est de l’autocomplèmentation, il complète ce que vous avez commencé à écrire, il le complète avec ce qui est le plus populaire, vous aurez donc les mots clefs, en relation avec votre thématique, les plus utilisés. Google Suggest a été remplacé, ce 8 septembre 2010, par google instant qui affiche des résultats dès les premières lettres de la recherche entrées. C’est du Suggest amélioré par votre historique de recherches, une étape de plus dans l’autocomplémentation. Pour fontcionner, vous devez être connecté à votre compte google. Déconnectez vous pour pouvoir avoir accès à la fonction google suggest
espionnez vos concurrents, allez sur leur site et regardez les mots-clefs qu’ils utilisent, faites mieux, ouvrez le source de la page (code html, s’ouve depuis le menu affichage puis source), cherchez alors quelque chose qui ressemble à meta name= »keywords » content=, tout ce qui est situé dans cette balise sont les mots clefs sur lesquels vos concurrents veulent se positionner. Ils peuvent faire la même chose sur votre site.

– faites des fautes d’orthographes, les internautes en font, faites en pour répondre a ces internautes, surtout sur des mots comme petits-déjeuners où il y a tellement de façon de l’écrire, qu’il faut mieux en utiliser plusieurs ….

Ça y est ! Vous avez fait la liste de tous les mots-clefs utiles pour votre site internet et vous êtes bien avancé car il y en a une bonne centaine et beaucoup plus si sur chaque expression vous remplacer hôtel par hébergement ou auberge ou autre….

 

Evaluez l’intêret de l’occurence

Il va donc falloir juger, sentir, évaluer la pertinence d’une occurrence pour votre établissement et l’utilité d’une telle utilisation. 

Je ne peux pas continuer sans évoquer le concept de « longue traine » décrit par Chris Anderson. Il a remarqué de 20% du trafic sur un site internet était constitué d’une petite dizaine de mots-clefs, mots-clefs pour lesquels votre site est optimisé et positionné. Les 80% du trafic restant étant généré par les autres mots-clefs, à savoir des centaines d’occurrences. On parle alors de tête de la longue traine et de queue de la longue traine. La queue est pratiquement infinie, un mot-clef de la queue va vous apporter que un ou deux visiteurs par mois/an, mais des mots-clefs comme celui là, il en existe des centaines/milliers. On considère que la tête de la longue traine génère du trafic maitrisé, alors que la queue génère du trafic opportuniste. Le mot-clef « hotel batimap » pour un établissement parisien, va générer que très peu de trafic sur le site internet (même si c’est du trafic a priori qualifié), mais en ayant des dizaines, voire des centaines d’occurrences comme celle là, cela va commencer par représenter un certain volume. De plus il est aisé de créer des centaines d’occurrences (sans optimiser le site pour une telle occurrence), simplement en écrivant un article sur le thème, d’où l’importance d’avoir un blog, pour « travailler » la longue traine.

Je termine par un exemple vécu dans mon établissement. J’avais rédigé un article (blog) sur le « petit » parc d’attraction a coté de mon hôtel. Un petit parc a taille humaine, purement régional, comme il en existe des centaines en France. Comme ce parc n’avait pas de stratégie internet, leur site n’était pas optimisé. A chaque fois que quelqu’un faisait une recherche sur le nom de ce parc, c’était le site de mon hôtel qui sortait en premier, j’avais donc quelques appels à la réception me demandant si le parc était bien ouvert aujourd’hui…. cela générait du trafic sur mon site et si la personne cherchait un hôtel près de ce parc, alors le client était pour moi (sous réserve que le contenu de mon site soit commercialement concurrentiel).

 

Vous voilà donc avec vos centaines de mots-clefs, il va donc falloir les classer pour savoir ceux qui seront considérés comme la tête de la longue traine, les autres seront donc la queue.

 

Ce classement sera principalement établi en fonction de la popularité d’une recherche et de la concurrence s’y trouvant. La popularité consiste à savoir si le terme est recherché (y a t il une demande), personne ne cherche « hotel plessis-mace » (petit village à coté d’Angers). La concurrence consiste a savoir si beaucoup de sites cherchent a se positionner sur l’occurrence, pas besoin de vous expliquer que sur la requête « hotel paris » la concurrence fait rage.

Il est donc inutile de se positionner sur « hotel plessis-mace » et il sera très difficile de se positionner sur « hotel à paris »…. mais comment fait on pour évaluer ces notions.

 

L’intérêt d’un mot clef: google met à notre (votre) disposition un outil qui va vous permettre de connaître le volume de recherche pour un terme, une occurrence. Il s’agit du Générateur de mots clefs disponible dans le service google adwords, il vous faut un compte google pour y accéder. Pour y accéder, connectez vous a google adwords, http://adwords.google.fr, et cherchez y le générateur de mots-clefs dans la rubrique opportunités ou outils.
Cet outil va vous fournir, pour chaque mot-clef, le volume de recherches effectuées mensuellement, et même si les données ne sont pas exactes à la centaine près (ils sont assez précis néanmoins), ce qui nous intéresse est de savoir que « hotel nice » et plus recherché que « hotel cote d’azur ». Grâce à cet outil vous aller pouvoir classer vos mots-clefs par intérêt, popularité. Cet outil vous suggèrera au passage des occurrences auxquels vous n’auriez peut être pas pensé.

– Maintenant il s’agit de savoir si ces mots-clefs, vos mots-clefs les plus populaires, ne sont pas hors d’atteinte, y a t il une concurrence féroce. Pour cela, c’est simple, il suffit de les taper dans google et de voir le nombre de résultats sortant. Le concurrence est très importante sur « hotel paris », 30 millions de résultats », alors qu’elle est plus faible sur « hotel lutece » avec 114K résultats. La faisabilité de se placer sur un mot clef est donc dépendante de ces résultats.

 

 

Pour mixer ces deux valeurs (intérêt et faisabilité), attribuez leur une note
(passage décrit par Olivier Andrieu dans son livre consacré au référencement, réseau abondance).

 

Intérêt (générateur de mots-clefs google adwords):
– moins de 1 000 résultats = 0 point
– 1 001 à 10 000 résultats = 5 points
– 10 0001 à 50 000 résultats = 10 points
– 50K à 100k résultats = 15 points
– + de 100 000 résultats = 20 points

 Faisabilité (résultats moteur de recherche):
– + de 100 millions résultats = 0 point
– 50 à 100 millions de résultats = 5 points
– 10 à 50 millions de résultats = 10 points
– 1 à 10 millions de résultats = 15 points
– moins de 1 million de résultats = 20 points

 

Consolider ces données dans un tableau 

J’ai pris ici l’exemple d’un hôtel parisien, situé entre la place de l’opéra et les grands boulevard. Cet hôtel cherche a savoir sur quelles expressions se positionner. Il veut départager les requêtes suivantes: « hotel », « hotel paris », « hotel opera », hotel grand boulevard », « hebergement paris », « hebergement opera » et « hebergement grand boulevard ».

Il réalise donc le tableau suivant 

 

Mots-clefs

Intérêt

Note

Faisabilité

Note

Note Globale

hotel

+ 10 millions

20

844 000 000

0

20

hotel paris

2 740 000

20

30 000 000

10

30

hotel opera

550 000

20

7 950 000

15

35

Hotel grand boulevard

15 500

10

663 000

20

30

Hebergement paris

24 000

10

8 070 000

15

25

Hebergement opera

< 10

0

695 000

20

20

Hebergement grand boulevard

nul

0

273 000

20

20

 

Intérêt: volume de recherches, popularité de l’occurrence (outils google adwords)
Faisabilité: nombre de concurrents, nombre de résultats de l’occurrence sur une page de recherche 

La meilleur note a été obtenu par « hotel opera », c’est donc, a priori, la meilleur occurrence en terme d’intérêt et de concurrence, c’est le meilleur ration d’optimisation.
plus la note est forte, plus le mot-clef est intéressant.

Si a cette étude, cet hôtelier, ajoute ses mots-clefs déjà sélectionnés, il pourrait obtenir un liste d’une demi douzaine de mots ressemblant a cela:
« hotel + sonnom »
« hotel paris »
« hotel opera »
« hotel paris centre »
« hotel 2 etoiles paris »
« hotel affaires paris » 

Il n’a pas « retenu » hotel grand boulevard car le demande est faible, mais cette occurrence sera parfaite pour la queue de la longue traine et aura sa place dans plusieurs articles du blog (et sur le site aussi d’ailleurs)

Il faut évidement pondérer ces resultats par des facteurs spécifiques (nature de la concurence, occurence multilingue, zone géographique, etc…) mais cette méthode permet de structurer la démarche et apporte quelques éléments intéressants.

Commence maintenant le travail d’optimisation, pendant lequel le site est modifié pour faire apparaître ces mots-clefs dans les titres, les noms des pages, la mise en forme, les images, etc…

Puis le netlinking démarre lui aussi, il s’agit d’obtenir des liens vers sont site, si possible avec les mots-clefs sélectionnés dedans (dans l’ancre).

Le monitoring, l’étude des statistiques, est primordial, il permet de modifier d’ajuster sa stratégie en fonction des comportements observés (finalement hotel opera amène très peu de trafic, essayons avec autre chose, ou hotel paris est en perte de vitesse par rapport a la période de référence, renforçons cette occurrence dans nos articles et en netlinking,…)

J’espère que cet article vous aura aidé et que votre établissement profitera pleinement de ses nouveaux mots-clefs….

N’hésitez pas a me contacter si vous avez des questions.

Sachez que mon métier et justement d’améliorer le référencement/positionnement/visibilité de votre hôtel/restaurant/gîte sur internet et que je serais heureux de vous y aider. Mes prestations vont du simple audit d’optimisation de votre site à la sous traitance de blog hôtelier en passant par le positionnement, la création de site et la gestion de communautés sociales (facebbok, twitter, foursquare, etc…), consultez la page de mes prestations de référenceur hôtelier

 

1 Comment

  1. 20 novembre 2016 at 12 h 01 min

    Bonjour,
    Je tenais dans un premier temps à vous remercier pour toutes ces informations précieuses et précises que vous avez généreusement exposé. Mon restaurant plaît beaucoup par sa convivialité, son ambiance et son service, nous étions très bien référencé jusqu'à il y a un an. Mais les forces de Lafourchette, TripAdvisor etc... m'ont en partie fait descendre progressivement
    De plus j'ai conscience que mon site est un peu vieillot, que mes mots clefs ne sont pas assez nombreux.
    Dans l'attente de vous lire

    Cdt
    Stephane

    Reply »

Leave a Comment

We would be glad to get your feedback. Take a moment to comment and tell us what you think.


UNE  OCCASION  UNIQUE

AMÉLIOREZ LES PERFORMANCES WEBMARKETING DE VOTRE HOTEL

  • Du contenu de qualité et accessible
  • Des trucs et astuces
  • Des bonnes pratiques
  • 100% pratique et utile
  • 1 x par mois, entièrement gratuit

Enter your text here...

x