Avez vous déjà dormi dans un hôtel Expedia ?

Avez vous déjà dormi dans un hôtel Expedia ?

 

Je compare souvent la situation des hôteliers/restaurateurs a celle de l’agro alimentaire d’il y a 20 ans.

Les producteurs ont trouvé facile, rassurant, économique de vendre leur production aux centrales d’achats de la grande distribution (promodes et co.). Cela leur assurait volume et prix d’une année sur l’autre, c’est beaucoup plus facile de gérer une structure en connaissant le niveau d’activité de l’année suivante, à la virgule près !
La suite, on la connait tous, les centrales d’achats ont pris le pouvoir et contrôlent maintenant les producteurs. Elles dictent les prix d’achats, les quantités, la qualité, elles imposent les marges arrières, elles factures des frais de prospectus, de mise en rayon, de tête de gondole etc…

 

Leur dernière trouvaille, a été de vendre des produits à leur marque, c’est les fameux produits des distributeurs, les MDD (marques des distributeurs). Il est commun de trouver du fromage Auchan, du produit vaisselle Carrefour et du jambon Casino. C’est un phénomène mondial, du moins européen, cela ne touche pas simplement la france. Carrefour étant l’un des plus grand distributeur mondial, il est a parier que le phénomène est international. Il est donc possible de manger, de consommer uniquement des produits de marques des distributeurs. Cela ne veut pas dire que le distributeur est le producteur (quoi que), mais cela signifie que la marque du produit est celle du distributeur et que c’est le distributeur qui gère la structure de production.

 

Mais revenons à l’hôtellerie restauration. Je disais qu’il se passait la même chose que dans l’agro alimentaire. Les grande centrales de réservations (expedia, bookings, lastminute, hotels, …) prennent de plus en plus d’importance. Elles commencent a réclamer d’avoir le meilleur prix garanti, elles imposent une commission plus grande, elles proposent des têtes de gondoles (être en haut du listing), etc.. tout comme l’a fait la grande distribution. Je trouve le parallèle saisissant. Certains hôteliers se retrouvent dans la même situation que les producteurs face aux centrales d’achats. Les IDS ont pris une telle importance dans le CA de l’hôtel qu’il devient impossible de s’en séparer. Ils ont perdu leur indépendance commerciale et ne sont plus que de simples producteurs.

 

Ce qui m’amène a penser que bientôt on verra des hôtels bookings.com ou expedia.com, tout comme l’on trouve maintenant du jambon Intermaché (les Mousquetaires).. cela ne veut pas dire qu’Expédia va racheter les hôtels (quoi que), mais plus qu’ils les auront en mandat de gestion, cela veut surtout dire qu’il y aura marqué EXPEDIA en gros sur la façade et que vous en aurez pour votre argent, pas plus, ni moins.. juste ce qu’il faut. Et comme les MDD se positionnent sur le low cost… on aura des hôtels low cost, sans personnel (ca coute cher), etc… je vais pas développer, vous avez compris..

 

Voilà pourquoi je pense que prochainement les distributeurs vont accroitre leur pouvoir et si ils suivent le même schéma que dans l’agro alimentaire, alors on verra fleurir des hôtels « Expedia.com Bastille » et des « Booking.com Opéra »

 

A bon entendeur ……

 

 

6 Comments

  1. lasbouygues
    11 décembre 2010 at 14 h 49 min

    Bonjour Thomas, très belle et très triste prospective, mais comment faire pour mobiliser l'hôtellerie indépendante, qui est par nature indépendante....

    Reply »
  2. 12 décembre 2010 at 11 h 08 min

    Bonjour Hervé

    merci de votre commentaire.

    Pour répondre a votre question de comment faire, peut être une piste dans cet article que je viens de publier sur tendancehotellerie.fr

    http://www.tendancehotellerie.fr/articles-breves/vos-articles/957-article/connaissez-vous-les-amap-hotelieres


    A bientot

    Thomas Yung

    Reply »
  3. 20 décembre 2011 at 17 h 18 min

    Ca fait très peur!!!!

    Reply »
  4. 20 décembre 2011 at 18 h 37 min

    Bonne analyse THOMAS la meme chose avec les viticulteurs et la vente en cave et la gd cependant les phénomènes s accélèrent les distributeurs s essoufflent cf cours de bourse carrefour et son PDG remercié. Il y a une émergence de circuits alternatifs amap circuits courts. Espérons que le CHR sera plus malin!

    Reply »
  5. 5 mars 2013 at 8 h 52 min

    Nus vivons en ce moment une * surpression* de ces intermédiaires basés sur les bas prix. Comme les sites d'achats à rabais, ce phénomène est de courte durée car la réalité de prix juste ne peut être associé à cette approche de type * casse-prix*. De plus, les clients cherchent de plus en plus des produits et services uiques et non standardisés à outrance. Au pire, un certain ménage sera fait et seuls les entreprises refusant ces jeux de courtes vues sauront demeurés

    Reply »
  6. 27 septembre 2013 at 21 h 48 min

    [...] n’est pas votre ami Contrat Booking => lisez le, si si je vous jure, c’est le vrai ! Avez-vous déjà dormis dans un hôtel Expédia ? Pourquoi Fairbooking ne peut pas réussir seul [...]

    Reply »

Leave a Comment

We would be glad to get your feedback. Take a moment to comment and tell us what you think.


UNE  OCCASION  UNIQUE

AMÉLIOREZ LES PERFORMANCES WEBMARKETING DE VOTRE HOTEL

  • Du contenu de qualité et accessible
  • Des trucs et astuces
  • Des bonnes pratiques
  • 100% pratique et utile
  • 1 x par mois, entièrement gratuit

Enter your text here...

x